Innovations technologiques

Innovations issues de la recherche

Des capteurs d’image spatiaux d’une extrême précision

Le laboratoire CIMI du département électronique, optronique et signal de l’ISAE développe des capteurs d’image innovants, basés sur la technologie CMOS, pour les applications spatiales. En 2007, dans le cadre du projet d’étude amont de la délégation générale pour l’armement LOLA, une première mondiale a été réalisée pour l’établissement d’une liaison optique entre un avion en vol et un satellite, grâce à l’extrême précision de pointage atteinte par un capteur développé par cette équipe. La précision nécessaire équivaut à viser une fenêtre d’un immeuble de New York depuis Paris, avec le mouvement en plus ! Depuis, les innovations de cette équipe lui ont permis, associée à EADS Astrium à travers la chaire d’entreprise Astrium-ISAE CRISTAL, de remporter des appels d’offre de l’ESA pour le développement des satellites d’observation de la Terre de la prochaine génération (programme Sentinel 2) et le développement de satellites détecteurs d’éclairs.

De nouvelles technologies de communication

Le département mathématiques, informatique, automatique poursuit depuis plusieurs années une collaboration avec Thalès Alenia Space via le laboratoire TéSA. Dans ce cadre, un mécanisme permettant d’améliorer la fiabilité des transmissions a été développé. Ce système, qui est basé sur une utilisation optimale de l’ensemble des protocoles de communication utilisés, permet d’une part d’augmenter la résistance contre les erreurs de transmission, et d’autre part, de faciliter la délimitation des unités de données. Ce mécanisme, qui s’applique à tous les types de transmissions sans fil, a fait l’objet du dépôt de deux brevets. Thalès Alénia Space s’apprête à intégrer cette technologie dans les prochaines générations de ses satellites de télécommunication.

Reproduction de sensations sur manche pilote

L’ISAE, à travers le laboratoire de son département mathématiques, informatique, automatique, développe pour Ratier-Figeac un système totalement innovant de restitution artificielle de sensations visuelles et tactiles sur un mini-manche de poste de pilotage d’avion, sans aucune liaison mécanique avec la source des sensations à restituer, qu’elles proviennent du manche pilote, du manche co-pilote ou bien des éléments de contrôle de l’avion.

Micro-drone d’observation autonome Vison’Air

L’ISAE, avec son centre aéronautique et spatial et l’ensemble de ses laboratoires, a développé un prototype de mini-drone, le Vision’Air, capable de réaliser une transition parfaite entre vol stationnaire et vol d’avancement, et doté d’une excellente robustesse vis-à-vis de la rencontre d’obstacles. Le niveau d’automatisation de cet engin démontre des capacités à réaliser des missions d’observation, en zone urbaine par exemple, qui intéressent en particulier la gendarmerie, la sécurité civile et l’armée de terre.

 

Système de détection et d’évitement de collisions en vol

Dans le cadre des recherches menées en facteurs humains au Centre Aéronautique et Spatial de l’ISAE pour Airbus France, deux brevets ont été déposés dans le cadre du projet Ghost. La première invention (ISAE-AIRBUS) est un procédé permettant de détecter des situations où la trajectoire d'un aéronef n'est plus contrôlée ni par le pilote automatique et ni par les pilotes à bord. La deuxième invention (ISAE-ONERA-AIRBUS) est un dispositif de détection et d'aide à la résolution de conflits entre l'équipage et les automates de pilotage. L'application de ses brevets en aéronautique devraient permettre d'éviter des situations connues pour avoir été des précurseurs d'accidents ou d'incidents graves en aviation commerciale.

Système de contrôle de turbocompresseurs automobiles

Le département aérodynamique, énergétique et propulsion de l’ISAE collabore depuis près de dix ans avec la société Honeywell Garrett dans le développement de turbocompresseurs automobiles à géométrie variable. Dans ce cadre, il a conçu, développé et validé un système de mesure in situ des efforts appliqués sur les aubes mobiles du distributeur de turbine. Ce système est maintenant mis en œuvre par l’industriel sur ses propres bancs d’essais et intégré à la procédure de développement des nouveaux produits, qui équiperont la plupart des véhicules automobiles de haut de gamme Européens.

Une nouvelle architecture de turboréacteur plus performante

 

 

 

 

 

Le  département aérodynamique, énergétique et propulsion de l’ISAE a développé, à travers des collaborations avec les sociétés Technofan, Microturbo puis JPX, une nouvelle architecture de compresseur pour turboréacteur. Ce principe basé sur l’utilisation d’un rotor diagonal à entrée et sortie axiales permet d’obtenir des poussées élevées dans un maître couple réduit. Deux turboréacteurs utilisant cette technologie ont été produits par la société JPX : les T100 et T340, de 100 et 40 daN de poussée respectivement. Le premier a motorisé en bimoteur le prototype du drone  Moyen Duc  construit par la société Dassault.

 
Optimisation du gréement de l’Hydraplaneur d’Yves Parlier

Le département aérodynamique, énergétique et propulsion de l’ISAE travaille sur des questions d’optimisation topologique multiparamétrique issues de problèmes d’aérodynamique innovante. A ce titre, il a développé et mis en œuvre des outils qui ont permis d’optimiser le design du gréement double utilisé sur l’Hydraplaneur de l’Aquitaine Design Team d’Yves Parlier.